Conseils pour choisir un parqueteur

De la pose à l’entretien du parquet le prix peuvent vite monter, voici un petit guide.

Obtenir des devis : Précisez le coût de vos travaux

Pour déterminer précisément le coût de votre parquet, il est nécessaire de le faire chiffrer par un professionnel proche de chez vous. Nous vous conseillons d’obtenir plusieurs devis afin de comparer les tarifs et choisir l’artisan qui correspond à vos attentes. La réalisation d’un projet de ce type nécessite du temps, de l’énergie et un savoir-faire artisanal. Pour bénéficier d’une pose professionnelle et d’une durabilité optimale, nous vous conseillons de faire appel aux services d’un parqueteur. Pour rechercher un artisan local en particulier, on peut visiter certains sites web spécialisés comme monprocertifie.fr, cette démarche apporte un gage de qualité et de confiance complémentaire, pour permettre la réalisation sereine de son projet.

Les coûts annexes à la pose d’un parquet

  • Ragréage : Le ragréage consiste à mettre à niveau le sol sur lequel on pose le parquet pour faire disparaître les défauts de votre sol. Le prix d’un ragréage dépendra des produits utilisés (auto-lissant, auto-nivelant ou fibré).
  • Mousse isolante : Lors de la pose il est préférable d’installer une sous-couche isolante (pour l’isolation thermique et phonique). La plus utilisées est la mousse de polyéthylène, elle isole des remontées d’humidité et limite les bruits d’impact.
  • Pare-vapeur : c’est une sous-couche qui permet l’isolation anti-humidité. Il limite la pénétration de l’humidité de l’air dans les isolants. Un frais supplémentaire dont il est difficile de se passer notamment dans les pièces humides.
  • Plinthes : Elles vous permettront de cacher le joint de dilatation sur les côtés afin d’anticiper la dilatation des lames. Elles viendront également magnifier votre sol.
  • Détalonnage des portes : La pose de votre parquet aura possiblement augmenté la hauteur du sol. Il faudra donc envisager le détalonnage des portes. Cela consiste à sectionner la partie inférieure de l’ouvrant sur sa largeur pour libérer le passage de l’air et obtenir une bonne ventilation.

Entretien d’un parquet

Comment entretenir un parquet ? Pour les massifs et contrecollés, c’est le même entretien. Vous pouvez passer l’aspirateur ou la serpillière. Le bois n’aime pas trop l’eau, il faut donc éviter de trop mouiller votre serpillière. Il faut utiliser un savon spécial pour les parquets huilés, mais le savon noir convient parfaitement à tous les types de parquets. Voici les différents entretien que vous pouvez attribuer à votre parquet :
  • Ponçage : Le ponçage d’un parquet supprime tout ce qui aurait pu endommager la surface et l’esthétisme de celui-ci. Poncer énormément de fois un parquet massif est possible mais en revanche pas plus de 2 fois pour un parquet contrecollé. En effet, on viendra poncer la couche d’usure, il faudra donc faire attention à son épaisseur. La couche d’usure d’un parquet contrecollé mesure 2,5mm minimum et jusqu’à 6mm pour des parquets flottants épais. Chaque ponçage retire au maximum 1mm de bois. En général l’opération est à reproduire tous les 10 ans environ. Cela vous en coûtera entre 20€ et 40€/m².
  • Vitrification : Recouvrir la surface d’une fine couche de produit transparent et imperméable. ce qui rend votre parquet très résistant aux rayures, et à l’eau, il est bien plus facile d’entretien. En général l’opération est à reproduire tous les 10 ans environ. Le prix d’une vitrification de parquet se situe entre 65€ et 85€/m².
  • Application d’huile ou de cire : Seuls les parquets contrecollé et massif sont concernés. L’entretien se révèle assez exigeant : l’opération est à reproduire tous les ans, pour un coût allant de 25€ à 35€/m².
  • Peinture : Cela est possible pour les parquets contrecollé et massif. Pour cette opération il faut compter de 25€ à 40€/m².

Choisir un professionnel 

parqueteur-besancon Si vous voulez installer un parquet, il semble approprié de contacter un parqueteur. Effectivement, le parquet exige une pose bien distincte et la moindre imperfection pourrait vous contraindre à tout recommencer.  Lorsque vous contactez un artisan, assurez-vous qu’il est qualifié, vous devrez payer les services d’un professionnel pour obtenir un résultat totalement irréprochable, à même de vous garantir la qualité de ses prestations. N’hésitez pas également à lui demander son attestation d’assurance et ses références. Vous êtes en droit de demander des photos de ses précédentes réalisations.  Un véritable parqueteur prendra en compte votre budget et ne vous proposera pas des prestations que vous ne pouvez pas vous permettre. Malgré que certains parquets plus onéreux sont davantage adaptés à certaines pièces. Un bon professionnel vous établira un devis clair et détaillé en stipulant notamment le nombre de lames et toutes les fournitures nécessaires.