Les parquets et leur poses

Le coût de votre projet repose sur la nature du revêtement, l’essence de bois, la résistance au
piétinement, la finition désirée, le type de pose souhaité et la surface nécessaire.
Ce sont toutes ces données qui vont régir votre choix alors faites-le bien !

Les Différentes Catégories De Parquet :

Le Flottant

Par abus de langage il est nommé « parquet flottant » mais ce sont en fait des parquets contrecollés ou stratifiés. À noter 

que le parquet contrecollé peut être flottant, collé ou plus rarement cloué, alors que le stratifié est toujours flottant. Seul le parquet contrecollé sera traité dans ce paragraphe.

Celui-ci est composé de trois couches d’une épaisseur totale de 10 à 15 mm:

  1. Le parement ou couche d’usure : le parement mesure minimum 2,5mm et ainsi bénéficie de la désignation de parquet (norme NF EN 13-756). Comme son nom le laisse entendre elle se situe sur le dessus.
  2.  L’âme: en bois moins noble (latté) ou en panneau industriel (type MDF, HDF, contreplaqué ou autres) donne de la stabilité au parquet.
  3. La feuille de contrebalancement : cette couche inférieure en contreplaqué, aggloméré, ou fibres est destinée à contrer le jeu des lames.

La pose peut être clouée, collée ou flottante. Elle se révèle rapide et facile. Le parquet contrecollé peut être remis à neuf, leur nombre sera limité par l’épaisseur de la couche d’usure.

Le prix d’un parquet flottant est estimé de 20€ à 120€/m².

– Le Stratifié

 

 Ce n’est pas réellement un parquet car il n’est pas composé de bois à proprement parler.

Il inclut un support ou constitué de fibres de bois, une couche d’usure en résine (c’est ce qui confère sa résistance au parquet), une couche de décoration qui imite des matériaux différents (plus une fine protection) et un contre-balancement qui stabilise le produit une fois posé.

Il a une plus faible longévité qu’un contrecollé ou un massif (du fait que sa rénovation n’est pas possible), le sol stratifié avance cependant un prix moyen bien plus abordable. Sa mise en place, flottante, est rapide et facile, tout comme son entretien.

Le prix d’un parquet stratifié est estimé entre 10€ et 50€/m².

– Le Massif

Ce parquet se décline en épaisseurs standards qui déterminent la largeur des lames : 10mm, 14mm, 20mm, 22mm et 27mm. Les lames de ce parquet sont intégralement en bois massif et s’assemblent les unes dans les autres grâce à un système de rainures et languettes. Ce type de parquet peut être collé ou cloué mais jamais flottant

Notez que le parquet massif possède de très bonnes propriétés isolantes.

Quel parquet pour quelle pièce ?

Le parquet convient à toutes les pièces, mais il est mieux de suivre certains conseils: Les pièces très fréquentées, comme le salon ou la cuisine, demandent un bois plus résistant ou un meilleur entretien.
La cuisine est un endroit douillet et très fréquenté dans lequel on déplace des chaises, où des ustensiles lourds sont susceptibles de tomber et de la graisse d’être projetée ce qui de toutes évidences va endommager votre parquet. C’est pourquoi il est nécessaire d’en prendre soin et de le nettoyer souvent. Vous pouvez choisir un parquet massif ou contrecollé mais il est important de bien l’entretenir. Si vous le tâchez et que vous ne réagissez pas immédiatement, un parquet massif peut le rester, ce qui vous obligerait à le réparer.

La salle de bain est une pièce humide où il y a peu de passage. Le sol de la salle de bain nécessite un nettoyage fréquent avec des produits ménagers.

Consulter le professionnel pour des conseils parquet sur la pose de votre sol et établir un devis restera toujours la bonne solution pour des travaux réussis

Types de pose : Flottante, clouée ou collée

3 techniques sont existantes pour poser du parquet : flottante, clouée et collée. Tous les types de poses ne sont pas adaptés à tous les parquets, et peuvent nécessiter l’intervention d’un professionnel.

  • Flottante : Idéale pour une pose rapide et facile, c’est le type de pose le plus répandu. Avec ce type de pose onévite le temps de clouage ou de séchage. Elle ne concerne que les parquets contrecollés et stratifiés. Les lames de parquet sont souvent équipées d’un système de fixation: il suffit de verrouiller les lames entre elles sans employer de clous ou de colle.

Ce type de plancher propose un bon nombre d’imitation de bois ou même de pierre.

  • Collée : La pose collée est réservée aux parquets contrecollés et massifs de 10 à 20mm d’épaisseur. il existe deux systèmes : la pose collée en plein ou la pose collée au cordon( celle-ci est en adéquation avec un chauffage au sol). 

Le parquet peut s’apposer sur différents supports comme une chape de ciment ou un ancien carrelage .

  • Clouée : Il était auparavant le plus répandu. Le parquet cloué fait référence aux clous mais également aux pointes, agrafes et vis. c’est traditionnellement la pose des parquets massifs  et plus rarement des parquets contrecollés. Il vous faudra adopter des lames de parquet massif ou contrecollé d’une épaisseur de 20mm minimum. La pose clouée se révèle très technique et nécessite l’intervention d’artisans qualifiés. La pose clouée implique des travaux plus longs, mais offre une durée de vie bien meilleure.

La pose de parquet cloué confère un avantage d’isolation ainsi qu’une facilité de déploiement des réseaux grâce à l’espace vide laissé par les tasseaux